Les équipes d’OM continuent de répondre à la situation qui se déroule en Ukraine

written by OM allemagne

Les équipes d’OM continuent de répondre à la situation qui se déroule en Ukraine et dans les pays voisins. Alors que de plus en plus de personnes fuient, les membres de nos équipes sont occupés à mobiliser les églises locales, à coordonner les efforts de secours et à administrer l'aide aux personnes dans le besoin. Actuellement, nous prévoyons d'aider au moins 10’000 personnes vulnérables en Ukraine et dans six pays limitrophes.

Après avoir voyagé, laissé des êtres chers derrière eux et attendu pendant des jours à la frontière ukrainienne, les gens sont épuisés. Beaucoup de nos équipes ont installé des tentes de première intervention près de la frontière ou dans les villes où les réfugiés arrivent en bus. Les membres de l'équipe et les bénévoles distribuent de la nourriture chaude, des boissons et des biens essentiels comme des couvertures et des vêtements chauds à ceux qui en ont besoin. Parmi les plus vulnérables, on compte les jeunes enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes - et ce sont eux que les équipes d’OM aident intentionnellement.

Un rôle clé que beaucoup de nos équipes d’OM assument est la coordination des efforts visant à mettre en relation les bénévoles nationaux ou les églises pour répondre aux besoins des réfugiés ukrainiens. En Pologne, un site web est en train de se mettre en place pour aider les bénévoles à savoir où sont les besoins et comment ils peuvent y répondre. Ailleurs, les équipes aident manuellement à coordonner et à transmettre les demandes, travaillant sans relâche pour jeter des ponts entre ceux qui veulent s'impliquer et ceux qui ont des besoins. Plusieurs équipes s’engagent également dans le rôle des bénévoles internationaux à court terme.

Les équipes d’OM aident également à défendre les intérêts des ressortissants ukrainiens, en particulier lorsqu'il s'agit de trouver des possibilités d'hébergement temporaire. En réponse à nos efforts, les églises ont ouvert leurs portes, les camps de réfugiés existants accueillent davantage de personnes, et les entreprises locales font don de biens et de services pour aider. Dans certains endroits, bien qu'ils n'aient pas grand-chose eux-mêmes, les gens ont réagi de manière généreuse, immédiate et joyeuse. Les entreprises locales font don de ce qu'elles peuvent, et nos équipes d'OM achètent des produits d'origine locale pour aider à stimuler l'économie locale.

Vous trouverez ci-dessous diverses citations des dirigeants d'OM concernant nos efforts de secours et la situation aux frontières de l'Ukraine.

"Je n'ai jamais été aussi fier d'être un Moldave qu'aujourd'hui. Des gens de tout le pays se précipitent pour aider les réfugiés d'Ukraine. En revenant de la frontière alors que j'aidais les réfugiés, je me suis arrêté dans une boulangerie pour demander s'ils pouvaient faire 1’000 "placinte" (tarte salée) pour les apporter aux réfugiés le lendemain. Ils m'ont dit que demain ils ne travaillaient pas, mais quand ils ont appris que c'était pour les réfugiés, ils ont rapidement appelé une autre boulangerie et en ont rassemblé plus de 300 tartes qu'ils nous ont données gratuitement pour que nous les apportions à la frontière le jour suivant. Je suis reconnaissante envers ce pays et l'aide qu'il apporte à nos voisins. Demain est un autre jour !" - Eugen, MD

"Encouragez les églises et les partenaires qui fournissent de la nourriture, des articles d'hygiène et d'autres produits à acheter plus possible ceux qui qui sont fabriqués localement ou régionalement. Cela peut prendre un peu plus de temps pour faire les courses et chercher, pour sélectionner certains articles plutôt que d'autres, mais ces efforts sont importants pour soutenir l'économie locale. Les produits choisis ont également plus sains et par conséquent mieux appréciés par les destinataires." - Danois, dirigeant en Europe

"J'ai fait un voyage depuis la frontière à l'un de nos abris partenaires avec deux merveilleuses familles. Elles étaient tellement reconnaissantes de l'aide que nous pouvions leur offrir. Deux jeunes enfants ont pleuré un peu parce qu'ils étaient fatigués (deux nuits dans le bus jusqu'à la frontière polonaise) et parce que leur papa leur manquait, et cela m'a bouleversé - Il ne me viendrait jamais à l'idée d'entendre un jour dans ma vie des enfants dont les pleurs étaient causés par la guerre qui se déroule juste à côté de nous. Je suis tellement reconnaissant envers OM qui m'a permis de leur offrir du réconfort et une aide pratique et de m’avoir mis en contact avec les personnes qui en ont le plus besoin." Jacek, un bénévole d’OM en Pologne qui a passé plusieurs jours à transporter des réfugiés depuis la frontière.

"Au cours des deux derniers jours, nous avons eu environ 40-45 personnes qui sont arrivées, pourtant l'abri que nous avons mis en place dans notre église ne peut accueillir que 10 personnes. Finalement, nous n'avons eu que 4 personnes à héberger car beaucoup de gens ont ouvert leur maison pour les réfugiés. Certains nous ont donné leur appartement entier - ils partagent donc leur maison avec les migrants. Et aujourd'hui, nous avons appris que le gouvernement local pourrait aider à "louer" des chambres d'hôtel pour certains des réfugiés qui arrivent dans notre église. Dieu a fait bien plus que ce que nous pouvions imaginer, Il multiplie chaque petite chose que nous donnons". Donna et Arek, collaborateurs d’OM dirigeant une église en Pologne.

"Nous avons mobilisé les églises locales, les agences missionnaires, les hommes d'affaires et les croyants locaux pour qu'ils s'impliquent dans l'aide aux personnes qui ont décidé de traverser la frontière en Roumanie. Différentes personnes ont attendu jour et nuit à la frontière pour aider nos amis ukrainiens en leur offrant un hébergement, des repas, des boissons non alcoolisées, un transport gratuit, une traduction, des couvertures et des encouragements. C'était un véritable amour en action", Cornel en Roumanie.

"Nous cherchons à aider en particulier les personnes vulnérables qui n'ont pas les moyens de payer quoi que ce soit ou qui n'ont pu trouver aucune autre aide auprès de leur entourage." Cornel en Roumanie.

 

faire un don

Stories from the Region

Thank you

Thank you for your quick and generous response to the unfolding crisis happening in Ukraine. Since February 24, more than 3.25 million people have fled the war in Ukraine, seeking safety in countries further west. Your gift has supported OM teams in Ukraine, Poland, Romania, Moldova, Hungary and Slovakia to quickly respond to the needs of those fleeing. Our teams were among the first at the border, welcoming the sudden arrival of refugees and coordinating with local Jesus followers and churches to provide for those who had none.

Read more

An Alsatian in Sweden

Of Alsatian origin, Carolyn, born in Colmar, is 55 years old and is married to a Swede.

Read more