Une Française au Chili

written by Lucie

Lucie est depuis deux ans avec OM au Chili. Avant, cette Française a travaillé quelques mois dans la communication et le graphisme après trois années d’études, et a enchaîné avec un service civique de six mois. Durant cette période, elle s’est beaucoup investie avec sa spécialité auprès d’associations, de groupes de jeunes et de son Église. Alors pourquoi OM ?

« À une période charnière de ma vie, je cherchais à être utile, mais ailleurs, plutôt en Amérique du Sud, car mes parents avaient été missionnaires en Argentine. J’ai alors découvert qu’OM recherchait un chargé de communication au Chili. L’annonce était parfaite pour moi : ma formation, ma passion pour l’Amérique latine, un engagement pour Dieu !

Je me suis donc engagée en 2019 pour deux ans et viens de me réengager pour deux années supplémentaires. Ma mission, très diversifiée, est de faire connaître la mission auprès des Chiliens et des Églises par les réseaux sociaux, les lettres de nouvelles et le site Internet. Je présente les activités d’OM au Chili, mais aussi à l’international, ainsi que les divers événements et les possibilités d’engagement.

La culture latino est très différente de la nôtre : on est moins stressés, pas très organisés, mais on vit bien ainsi. C’est un vrai challenge pour moi. Une facette du défi consiste à faire bouger les choses, car si l’Église est très motivée pour Dieu, les projets ont du mal à se concrétiser. Mais c’est en moi que les choses bougent ! Ce déracinement m’a permis de me découvrir moi-même, de m’ouvrir aux autres, de redécouvrir ma relation avec Dieu, de revoir ma façon de penser et travailler, et aussi de faire partie de quelque chose de plus grand.

A côté de mon travail de chargée de communications, je participe à divers ministères, dont un d’évangélisation de rue. Avant la Covid, nous menions des actions créatives à Santiago : discussion autour d’un café offert, distribution de fleurs et versets, théâtre de rue… Lors d’une de ces sorties, nous étions devant une station de métro avec une grosse boîte sur laquelle était écrit « la chose la plus merveilleuse au monde ». Nous invitions les passants à regarder dans la boîte par une petite trappe, et ils se retrouvaient face à un miroir ! Les réactions sont allées du grand sourire à la discussion prolongée. Tous ceux qui se sont approchés ont été touchés !

À mon retour, j’aimerais partager mon expérience d’un travail dans une équipe internationale chrétienne bienveillante, où chacun vit différemment sa relation avec ce Dieu qui prend soin de nous. Mais pour l’heure, j’aimerais trouver des formes créatives de communication face à la pandémie, et développer l’accompagnement de missionnaires chiliens, leur communication  et la recherche de fonds pour eux.

Je viens de rentrer au Chili, qui est confiné depuis plusieurs semaines. C’est un peu décourageant ! Merci de prier que ma reprise soit guidée par Dieu. Nous avons plusieurs projets en ligne pour cette année, qui nous permettent d’atteindre les Chiliens d’un bout à l’autre de ce très long pays (4200 km sur 200 !) ainsi que tous les hispanophones du continent sud-américain ! C’est un privilège de sensibiliser un grand public à l’œuvre de Dieu dans le monde et à ses besoins. Merci de prier que notre Seigneur nous montre sa voie, et surtout qu’Il soit lui au centre, qu’Il nous unisse et nous fortifie. »

 

Les équipiers d’OM ont des cibles financières à atteindre pour pouvoir faire face à leurs besoins quotidiens. Vos dons nous permettent de combler un déficit éventuel dans leur soutien financier, d’aider à la gestion des différents ministères et au règlement des frais de fonctionnement.

Donner

France:

Stories from the Region

À bord du Logos Hope confiné...

Le Logos Hope a dû s’adapter aux circonstances dues à la pandémie. Le 12 mars 2020, le bateau a dû rester en confinement à Kingston, en Jamaïque, alors qu’il devait rallier l’Europe pour l’été 2020. Voici le témoignage de nos Français à bord.

Read more

 Cet été, TeenStreet se passera en France !

Séjour en Vendée du 12 au 16 juillet (18-23 ans) à 300m de la mer

Thème pour le camps : "NAMED"

Read more