Du café et des gâteaux

Karoliina Grohn

C’est une chaude journée à TeenStreet (TS), et un groupe de quatre ados finlandais ont trouvé un coin d’ombre près du Main hall. Les pavés exposés au soleil près d’eux sont brûlants et sur l’un d’eux repose une petite batterie à cellule photovoltaïque pour recharger le téléphone portable qui y est branché.

« Le père d’une ami lui a dit de l’apporter avec elle » dit Eveliina (16 ans) le sourire aux lèvres. « Elle est sympa de nous le prêter ».

Aux côtés d’Eveliina se trouvent trois de ses amis d’église : Wilhelmiina (15 ans), Elli (16 ans) et Johannes (17 ans). C’est le quatrième TS des filles et le sixième pour Johannes.

Leur église locale est bien représentée à TS avec en tout 23 ados présents pour la semaine. Pour chacun d’entre eux, venir ici est le résultat d’une année de préparation.

À l’église libre de Tampere, faire une collecte de fonds pour TS fait partie du programme annuel de l’église, et les ados sont encouragés à aller à TS tous les ans. Les fonds nécessaires sont récoltés par les jeunes eux-mêmes. La recette est simple : des gâteaux et du café.

Environ sept à huit fois par an, les ados préparent une collation pour les membres de l’église le dimanche. Ils prévoient ce qu’ils vont offrir avec le café (rouleaux à la cannelle, brownies, parfois même un repas complet), ils cuisinent, ils font de la pâtisserie, ils font tourner les fourneaux et s’occupent de la salle de communion le dimanche.

Les cerveaux de l’opération ? Les mamans. Les idées de menu, même les recettes viennent des mères, et tout est communiqué aux ados via un groupe Whatsapp. Si tu ne sais plus quand c’est ton tour de t’occuper de la machine à café, une maman saura te le dire.

« Les dimanches du TS café, quelques uns d’entre nous vont devant l’assemblée, parlent de TS et invitent tout le monde à prendre un café après le culte » explique Johannes.

« Et bien-sûr, nous essayons de partager un témoignage ‘émouvant’ d’un des TeenStreets précédents » ajoute-t-il avec un sourire en coin.

Wilhelmiina poursuit, « Durant la pause café, nous encourageons les gens à nous poser des questions sur TS. C’était chouette d’apprendre à connaître les personnes de notre église en leur parlant ».

Pour le prix du café, les gens donnent selon leur cœur.

Cette année, les fonds récoltés par ces cafés et collations ont couvert le coût de la conférence ainsi que des déplacements en Allemagne pour les 23 ados participants. Ils n’ont payé de leur poche que le vol de Finlande vers l’Allemagne.

En bonus, le projet TS café qui dure toute l’année a donné aux ados l’opportunité de passer du temps ensemble et apprendre à se connaître avant de partir ensemble en Allemagne.