Retour sur la journée nationale d’évangélisation du 5 décembre 2020

Début 2020, nous n’aurions jamais cru possible de lancer un tel événement, mais nous avons vu la main de Dieu à l’œuvre dans les circonstances compliquées de la Covid ; le concept est né et a donné vie à un beau projet de mobilisation.

Nous étions une centaine répartis en 14 petits groupes à nous activer une nouvelle fois pour dire un « oui » résolu à l’évangélisation malgré les difficultés, et à nous joindre aux divers participants disséminés dans toute la France et ailleurs dans le monde. Pour certains, c’était l’occasion de se faire former ; pour d’autres le point fort de la journée a été la prière collective ; d’autres encore l’ont vécu durant la sortie de l’après-midi en étant actif pour Dieu dans son quartier.

Malgré les centaines de kilomètres qui nous séparaient, nous formions une seule équipe, le corps du Christ, et nous avons connu une vraie joie à participer au plan de Dieu pour sauver ceux qui ont besoin de lui.

Soyez encouragés en découvrant ces deux témoignages et... si vous nous rejoigniez pour la prochaine journée ?

Paul Dixon

Dès le début de la journée, j’ai été émue de « rencontrer » sur Zoom des frères et soeurs des quatre coins de France et même d’au-delà de nos frontières. Quelle grâce de voir tous ces visages ! Ils m’ont rappelée que l’Église avec une majuscule, ce n’est pas juste ma communauté, mais un ensemble bien plus vaste de personnes issues de toutes générations, de toutes origines, de toutes cultures et de tous lieux.

J’ai beaucoup apprécié les enseignements et la louange. À la différence d’autres enseignements que l’on peut recevoir, ce samedi-là j’ai eu le privilège d’être formée par des gens de terrain ; chaque formation était authentique et très claire. J’ai ressenti le vécu, l’histoire et l’expérience personnelle de chacun. La façon d’aborder l’évangélisation de façon si simple et pratique m’a encouragée, moi qui avais des aprioris plutôt négatifs sur l’évangélisation. Je trouvais difficile d’évangéliser, et les formations m’ont permis d’appréhender plus sereinement la mise en pratique. J’ai reçu un enseignement, toujours basé sur la Parole, qui mis en pratique transforme ma façon de partager la bonne nouvelle et change en profondeur ma façon même de vivre.

Après la mise en pratique avec les membres mon Église locale, j’ai été ravie de retrouver mes frères et soeurs de tous les coins de France et de partager ensemble ce que chacun a pu faire dans son environnement, là où le Seigneur l’a placé. La diversité des actions menées m’a rappelée la diversité et la créativité de notre Dieu qui par sa grâce nous a permis en ces temps difficiles de partager sa bonne nouvelle et de bénir ainsi notre famille, nos amis, nos voisins, nos prochains.

Un immense merci à toute l’équipe d’OM qui s’est mobilisée pour nous offrir cette magnifique opportunité de prier et servir ensemble, de bénir et d’être béni.

Vivement la prochaine journée ou semaine de mobilisation pour évangéliser ! Soyez bénis.
 

Nilza, une participante.

 

Dans cette époque de pandémie, toutes les Églises sont impactées et les activités sont parfois au ralenti. Pourtant, notre monde a crucialement besoin de recevoir la lumière du Christ dans cette époque sombre. Une des activités les plus impactées, c’est l’évangélisation. Nous étions donc très heureux de participer à la journée d’évangélisation du 5 décembre 2020. C’était une formidable opportunité pour notre Église de se mobiliser à aimer la zone où elle est implantée. Cette journée d’action nous a aidés à garder le bon cap.

La dynamique de marche de prière que nous avons pu créer avec une quinzaine de frères et soeurs de l’Église était une première pour beaucoup d’entre eux. L’équipe a ainsi également pu (re)découvrir la ville où Dieu nous a placés. Nous avions en tête le verset reçu durant la préparation :

« Ce que je désire, est-ce que le méchant meure ? dit le Seigneur, l’Éternel. N’est-ce pas qu’il change de conduite et qu’il vive ? » Ézéchiel 18.23

Enfin, j’étais heureux que nous abordions notre période de Noël par la prière, nous rappelant ainsi qu’avant l’action, il est primordial de s’en remettre au Dieu, car c’est de son oeuvre qu’il s’agit.

Après cette marche de prière, nous avons été encouragés à lancer une opération de distribution de cadeaux dans le quartier. Puis nous avons pu constituer de petites chorales de rue le 24 décembre les matin et après-midi.

Merci Seigneur pour cette formidable mobilisation dans toute la France. Et que Dieu permette à toutes ces semences de germer et de porter beaucoup de fruit.

Ruben, pasteur de l’Église de Lagny-sur-Marne.


Les équipiers d’OM ont des cibles financières à atteindre pour pouvoir faire face à leurs besoins quotidiens.
Vos dons nous permettent de combler un déficit éventuel dans leur soutien financier, d’aider à la gestion des différents ministères et au règlement des frais de fonctionnement.

Donner

France:

Stories from the Region

missionnaire france turcophone om

Dieu agit puissamment parmi les turcophones de France

Interview de Martin Delange

 

Martin, dis-nous quel est ton ministère ?

Je suis responsable auprès des églises turcophones de France.

 

Read more

Témoignage d'un bénévole

J’ai aujourd’hui 68 ans. Cela fait plusieurs années que je collabore avec OM dans un registre bien discret : la relecture de textes, et notamment les lettres de nouvelles que vous lisez.

Read more

"Ici, tu es chez toi. Cet endroit sera ta maison."

Shona se souvient d'un jour où sur la place du marché, une vendeuse a attendu longtemps le départ du vendeur installé à côté d'elle pour oser s'approcher. Elle lui a chuchoté : "Pouvez-vous nous aider ?" Elle parlait de son petit-fils atteint d'une infirmité motrice cérébrale.

Read more